fletchr-logo
Menu

Démarrer avec Fletchr

Plus d’informations

Pour le reporting extra-financier, ce sera Fletchr!

Si un nombre croissant de dirigeants prennent la mesure de ce que représente le déploiement d’un reporting extra-financier au sein de leur organisation, certains pensent encore pouvoir compter sur Excel pour assurer leur compliance à la CSRD. A leur décharge, nous pourrons évoquer le caractère inédit de l’exercice, mais c’est là faire preuve d’un manque de leadership sur le sujet, voire d’une témérité risquant de mener tout droit à la bérézina.

Oui, Excel est inapproprié pour réaliser un reporting extra-financier, et voici pourquoi :

  • Nature des données à collecter : un reporting aligné à la CSRD implique le recueil de données quantitatives, mais également qualitatives, et Excel ne facilite pas la prise en compte de ce paramètre.
  • Volume d’informations à fournir : avec 1178 datapoints potentiellement à renseigner, un fichier Excel devient absolument inexploitable !
  • Traçabilité des données : Excel ne gère pas efficacement les versions de documents, ce qui complique le suivi des modifications et la collaboration entre plusieurs utilisateurs.
  • Eparpillement des preuves documentaires : un fichier Excel ne contient pas les supports documentaires appuyant les réponses fournies, et ne permet pas, de réunir tout le matériel documentaire en un seul et même endroit.
  • Attribution des rôles et responsabilités : Excel ne flèche pas les contributeurs, et ne les assigne pas non plus à la collecte de données. Il n’adresse pas de requête ciblée, encore moins de relance, et génère le risque de déperdition des requêtes, voire d’angles morts.
  • Sécurité et confidentialité : Excel offre des options de sécurité limitées par rapport à des systèmes plus robustes ; les fichiers peuvent facilement être copiés ou modifiés sans autorisation, et compromettre la confidentialité des données.
  • Conformité et auditabilité : les audits peuvent être plus difficiles à réaliser avec des rapports Excel en raison de la difficulté à retracer les sources des données renseignées, alors qu’une interface dédiée permet d’assurer une traçabilité totale des données, leurs sources, des documents d’appui, d’identifier l’auteur et de les horodater. 

Souhaitant sortir de l’Excel et de ses limites comme un poussin de sa coquille, ce sont toutes ces opportunités qui nous ont inspirés, et contribué au développement de Fletchr, qui offre non seulement un workflow exhaustif et permet d’assurer :

  • L’identification et l’accès facilité à tous les datapoints de la CSRD ;
  • La gestion et le suivi des campagnes de collecte des données quanti et quali ;
  • L’attribution des rôles et responsabilités ;
  • La sécurité et la confidentialité des données renseignées ;
  • La fin des données dispersées, grâce à une bibliothèque de documents intégrée ;
  • Une traçabilité intégrale des données fournies et une auditabilité totale.

Pardon Excel, tu restes indétrônable pour la planification financière et encore bien d’autres tâches, mais pour le reporting extra-financier, c’est Fletchr qui sera sur le coup ! 😉

La majorité des entreprises européennes voient dans la CSRD une opportunité

Au-delà des nombreuses appréhensions souvent relayées et relatives à la charge administrative que représente la mise en œuvre de la CSRD au sein des organisations, une étude...

Poussés par la législation, les logiciels ESG se diffusent rapidement dans les entreprises

La montée en puissance de la réglementation ESG, conjuguée à une prise de conscience des besoins de gouvernance au sein des organisations, implique l’arrivée inéluctable sur le...